Retour sur l’expérience Bullet Journal

Il était une fois…

L’organisation et moi… Revenons sur les tentatives du passé.
Ai-je un problème avec les agendas ?
Sortie des études où ils me servaient à noter les devoirs à rendre… c’était clairement l’anarchie.
Le petit agenda que nous remettait mon oncle chaque 1er janvier, était désespérément vide. Et lorsque j’en avais besoin, je ne l’avais évidemment pas avec moi… je vivais en mode post-it et surtout, je crois que ma tête n’était pas autant en surcharge d’informations (on cause de la charge mentale des femmes ?) qu’aujourd’hui…
Plutôt visuelle, j’ai toujours beaucoup mieux fonctionné avec les calendriers muraux sur lesquels je notais les différents rendez-vous dans leurs petites cases. Avec des stickers pour indiquer l’activité (médecin, sport, fêtes….) ou le membre de la famille concerné.
Je pense chaque année que je devrais repartir sur ce système ne serait-ce que pour que l’ensemble de la famille soit au courant des activités et obligations de chacun.
On notera que je n’ai pas opté pour cette organisation cette année encore mais à la réflexion, il est bien encore temps de redresser la situation… (et je le note dans mon agenda…)

Si vous remontez dans les articles du blog vous y trouverez une petite introduction au Bullet Journal.
J’ai utilisé un bullet journal pendant au moins trois ans. J’ai vraiment adoré cette expérience, jusqu’à me rendre compte que j’étais extrêmement frustrée de ne pas avoir le temps de l’organiser et de le compléter comme je le souhaitais.
La part de temps artistique que je pensais pouvoir y consacrer s’est très vite réduite à zéro !
C’est vrai, on voit tellement de choses formidables sur les blogs et sur Instagram, que oui, j’aurais aimé avoir la possibilité d’en faire autant… On rejoint ici cette problématique de trouver du temps pour tout et de rajouter du temps au temps qui m’a obsédée tout 2018…
Mais surtout, mon bullet journal était envahi par mon travail. Ce qui est sans doute un peu normal mais qui ne correspondait pas à ce que j’attendais d’un outil que j’estimais beaucoup plus fun et qui dans mon esprit devait surtout gérer ma vie en dehors du travail… (est-ce que j’ai finalement une vie en dehors ??)

Aussi en 2018, j’avais opté pour une organisation à 3 (4) bujos. Une idée forcément géniale mais un travail de titan.
Il y avait mon bullet journal personnel et familial, un bullet journal pour la tenue de la maison (en mode Flylady) ainsi qu’un bullet journal pour mes projets (et un bullet journal pour mes activités professionnelles qui lui s’est bien maintenu car en mode minimaliste et austère… forcément).
Cela a fonctionné un temps avant de frôler la schizophrénie…
et sur les six derniers mois de l’année 2018, je n’ai finalement utilisé que le carnet perso que j’avais le temps de préparer a minima chaque semaine. Mais en mode tellement minimaliste que je m’en sentais malheureuse. J’en ai même oublié de le préparer certaines semaines…
Le bullet journal m’a appris beaucoup et je ne le déconseillerais à personne car c’est une très belle expérience.
Et je pense que j’y reviendrai un jour, d’autant que mon organisation actuelle s’en inspire beaucoup même si j’ai laissé le soin à d’autres de préparer la forme.

Pour se lancer dans un Bullet Journal, il faudra toujours se rappeler d’une chose…
C’est que l’origine de la méthode consiste à poser sur le papier chacune de vos tâches pour chaque jour. Chaque matin, chaque soir… vous créez votre journée…
Certes la vitrine qu’on peut nous proposer est celle un journal plutôt élaboré… et c’est certainement ce qui fait baisser les bras à plus d’un avant même d’avoir commencé…
Souvenez vous que concevoir un bullet journal comme un carnet d’artiste est une chose… mais c’est juste ce qu’il PEUT être… pas ce que vous en ferez…

Bonne journée

Commencer l’année et être organisée…

Commencer l’année et être organisée…
C’est sans doute la pire des résolutions… celle que je prends chaque année et celle que je reprends chaque jour sans avoir le sentiment de la tâche accomplie…
D’année en année, je me demande si il s’agit de ma vraie nature…
Est-ce que je suis organisée ? est-ce que j’ai besoin de l’être ? (un peu quand même !!?)
Bref…
Janvier arrive à son terme. C’est un peu l’occasion pour moi de faire une présentation et un bilan de ces petits carnets qui m’accompagnent au quotidien depuis quatre semaines…
Cette année pour me suivre au fil de mes journées, mes semaines, mes mois, j’ai choisi trois « carnets » en format A5 :
– My 2019 de Myagenda365, toujours dans mon sac à main, il passe de mon bureau à ma table à la maison. Je le consulte et le complète plus ou moins tous les jours. Avec un gros temps d’organisation de la semaine à venir, le dimanche dans la journée (histoire de me mettre un petit coup de stress) et le samedi matin pour donner le rythme au week-end… car oui, j’y note aujourd’hui mes obligation de temps de repos !!
– L’agenda de Pratique de Lisbeth Nemandi aux éditions Danae. C’est une longue histoire et la recherche d’un agenda qui répondrait à mes aspirations de vivre au plus près de la nature, des saisons. Sur ma table de travail à la maison, j’y note les orientations de la journée et mes ressentis.
– et un carnet Leuchtturm 1917. Pour noter, les choses qui m’inspirent, faire des listes, noter des projets et lister des collections.

Serai-je plus organisée cette année ? Est-ce que je le veux vraiment ? m’imposer une organisation, me stresse énormément… mais il faut bien répertorier les événement à venir de la vie, surtout ceux qui ne sont pas forcément très chaleureux et amusants…
Au delà, de cela, j’ai besoin de listes pour suivre mes différentes progressions et ce, surtout dans le travail, et pour rester concentrée.
Au bureau, j’ai également un grand cahier A4, sur lequel, je note toutes les actions à mener dans la semaine sous forme de bullet points (coups de téléphone à passer, personnes à voir, dossiers à rendre ou à compléter) puis par jour, j’indique une mission à accomplir dans la journée… une seule. Mon activité étant propice au zapping et au traitement de situations en urgence, il peut être très facile de procrastiner et de ne mener à bien aucune mission…
Aucune de mes journées n’est véritablement sans « surprises », on crée la stabilité et les repères qu’on peut et ça marche…

Dans les jours qui viennent, je vous propose de retrouver plusieurs articles sur l’usage de ces différents agendas avec pour commencer un retour sur mon expérience toute à la fois heureuse et malheureuse du Bullet Journal.

Passez une belle fin de week-end !

Le week-end est fini…

Bonjour,

Il faut croire que l’hiver est là !! La douceur des dernières semaines nous avait enclin à penser que notre hiver serait doux ou en tout cas avec des températures légèrement au dessus de zéro.
Le froid m’a saisi samedi matin alors que j’allais au marché juste un peu avant le lever du jour. Malgré mon écharpe de compétition, j’avais la sensation que le froid entrait de toutes parts !Je suis rentrée les mains gelées et la peau craquelée. Alors pour la deuxième sortie de la journée, j’étais bien équipée avec gants et bonnet en supplément.
Ce matin, alors que certains attendent encore la neige et que l’application météo du téléphone m’annonçait une température de -4 degrés Celsius, j’ai dû revoir mes plans vestimentaires… il n’a pas fallu longtemps pour que je retrouve mon Weekender de Andrea Mowry dont le rose allait tenter de rehausser le niveau de cette journée dite « la plus déprimante de l’année » aka « Blue Day ».

J’ai tricoté ce patron en janvier dernier, alors que tout le monde le tricotait. Je me souviens des heures passées dessus car il fallait absolument que je le finisse avant notre départ pour la Suisse et ces formidables vacances en famille.
Ce patron n’est pas des plus compliqués mais j’ai eu quelques déconvenues.
Il a la particularité de se tricoter à l’envers. Le corps du pull est en jersey envers. Malheureusement, cette technique qui facilite le tricot en permettant de tricoter l’envers du tricot en jersey endroit n’a pas eu un aussi beau résultat que j’avais pu l’espérer. En effet, mon tricot laisse apparaître un certains nombre d’imperfections qui me chagrinent et le jersey envers est assez marqué…
Autre erreur, dont je me suis rendue compte en arrivant aux côtes (après la mère de jersey…), je n’avais pas réalisé l’arrondi du col pour le dos de l’ouvrage. Mais je fais avec…

C’est un pull très agréable à porter. Réalisé en DK alors que le patron préconise de la laine Worsted. Il est plus fin mais reste assez chaud pour la journée d’aujourd’hui.
Il s’agit de 5 écheveaux d’Ecologistes DK teints par Marion pour (Vi)laines.
Sa couleur pleine de peps me sort de ma zone de confort. Et c’est bien pour cela que je les avais choisis.
Ce rose a été baptisé « Les culottes de Charlotte » (aux fraises ?), choix d’un kit trimestriel, elles avaient été accompagnées d’une comptine bien polissonne…

Porté est Suisse et durant l’hiver, il reprend du service aujourd’hui. Il a bien tenu le coup. Quelques bouloches et très légèrement feutré sur les zones de frottement mais rien d’alarmant. On devrait passer encore un bel hiver tous les deux.

Et vous ? est-ce qu’il neige chez vous ? Avez-vous ressorti vos gros pulls ??

Merci Frédéric pour ces jolies photos 😘

Des perspectives pour 2019

BONNE ANNÉE !!

Bonjour,

J’espère que vous avez passé un bon réveillon de la Saint-Sylvestre et que ces premiers jours de 2019 vous ont permis de vous projeter dans cette nouvelle année.

Le premier de l’an a toujours été une journée particulière et extraordinaire… Nous avions l’habitude de nous retrouver tous en famille chez mes grands-parents paternels, c’est ainsi que se sont écoulées mes premiers de l’an pendant près de 30 années. (et plus encore…) Le 1er janvier était symbole de retrouvailles en famille. On savait que si on ne se voyait pas de toute l’année, on se voyait ce jour là… mais réunir plus de 50 personnes chaque année à cette même date est un exploit…

Cette année – reprise du travail  le 2 janvier oblige – le Premier de l’An a été l’occasion d’une belle journée cocooning à la maison, à se faire plaisir et à se gâter. Chacun à traîner dans l’appartement, et a fait ce qu’il voulait, ce qui lui faisait plaisir à ce moment-là.

Si les hommes de la maison ont profité de cette journée pour jouer aux jeux vidéo et construire des maquettes de Gundam, j’ai pris le parti de faire les choses à mesure et de commencer à poser mes intentions pour la nouvelle année, définir mes envies et faire des projets…Avec ce que j’ai évoqué dans mon bilan 2018, je souhaite que cette année soit une année de maturité sur le plan professionnel. Affirmation et dynamisme. Mais aussi de la progression, avec enfin, cette inscription à ce concours que je ne cesse de repousser…

La famille reste au centre de mes envies pour 2019. Profiter du temps avec mon ado, le voir grandir, mûrir et me faire rire… Lui proposer des activités à faire ensemble…. et rénover sa chambre, le gros projet du 1er trimestre 2019. Passer du temps avec mon mari et partager avec mes parents, mes frères et leurs familles… fêter les momentum familiaux ! Et puis il y a les cousinades, cet été !!

Sur le plan créatif, le début d’année voit la poursuite du gilet Like a Cloud de Joji Locatelli et d’une paire de chaussettes toujours sans talon !!

Et les envies ?? Il est certain que les chaussettes sur base de laines auto-rayantes seront toujours de la partie car je me suis abonnée au club chaussettes organisé par Mon Sheep Shop pour le premier trimestre en version 50g (et il me reste également quelques écheveaux dans mon stash qui n’attendent que la libération de mes aiguilles… pour venir jouer avec moi !!)

Pour le reste des projets, à la mode #MakeNine, voici mes possibles futurs encours – pas forcement dans l’ordre… –  :
1- Le pull Poolside de Isabell Kraemer, ce projet est dans mal liste quasiment depuis sa sortie… il faut vraiment faire quelque chose ! 😉
2- Le pull Alocasia de Marie Amelie Designs. Il était déjà dans mes projets 2018…
3- Le pull Étoile Ourse de Paule TB. Une petite pépite pour laquelle je me laisse le temps de réfléchir à la laine… voir… la faire venir du Canada…
4- Le gilet Elton de Joji Locatelli
5- Le gilet Thoughts de Joji Locatelli
6- Le gilet Mahonia de Marie Amelie Designs
7- Le pull Jen de Josée Paquin en version fade
8- Les chaussons Marluks de Andrea Mowry
9- et le Monochrome Cowl de Joji Locatelli

Beaucoup de gilets et de pulls comme vous pouvez le voir !! et pas de châle !! Ces derniers sont un peu en surnombre dans ma garde-robe et je me laisse l’espace de craquer pour un ou deux modèles dans le courant de l’année…
2019 sera, je l’espère, l’occasion de retourner un peu vers ma machine à coudre. Je ne suis pas allée sur les salons cet automne car j’ai une collection de tissus et de patrons qui attendent que je tente l’expérience avec eux… J’ai surtout envie de développer les techniques et de découvrir, plus que de réaliser des vêtements. Il y a sur mon compte Artesane, un peu trop de cours que j’ai achetés et que j’ai à peine visionnés. J’espère profiter de cette année pour m’atteler à ces projets divers. Dans l’idéal, j’aimerais avoir eu l’occasion de réaliser une blouse, un pantalon simple, deux petites jupes, une ou deux robes, une veste 3/4 simple et surtout me lancer dans l’aventure du manteau. C’est déjà très ambitieux… j’en ai bien conscience… et si je n’en réalise que la moitié, ce sera un bien beau parcours…

Mes autres centres d’intérêts se tournent vers la photographie qui me manque, la calligraphie qui m’intrigue et l’aquarelle qui me terrifie mais qui sera, j’en suis persuadée, une vraie révélation… Il faut juste s’y mettre…
Et il y a mon intérêt persistant pour tout ce qui touche à l’herboristerie et ma découverte de la litho-thérapie ces dernière semaines…

Ce ne sont pas de « bonnes résolutions », juste des perspectives ou des intentions.
Ce qui anime ces premiers jours de l’année, c’est vraiment pour moi d’accepter un rythme qui me tourne plus vers moi et vers la qualité du temps que je m’accorde… Et surtout, être confiante et bienveillante envers moi-même pour que le stress retombe et que je sois sereine au quotidien…

Je vous embrasse fort et vous souhaite le meilleur dans vos vies respectives…