Commencer l’année et être organisée…

Commencer l’année et être organisée…
C’est sans doute la pire des résolutions… celle que je prends chaque année et celle que je reprends chaque jour sans avoir le sentiment de la tâche accomplie…
D’année en année, je me demande si il s’agit de ma vraie nature…
Est-ce que je suis organisée ? est-ce que j’ai besoin de l’être ? (un peu quand même !!?)
Bref…
Janvier arrive à son terme. C’est un peu l’occasion pour moi de faire une présentation et un bilan de ces petits carnets qui m’accompagnent au quotidien depuis quatre semaines…
Cette année pour me suivre au fil de mes journées, mes semaines, mes mois, j’ai choisi trois « carnets » en format A5 :
– My 2019 de Myagenda365, toujours dans mon sac à main, il passe de mon bureau à ma table à la maison. Je le consulte et le complète plus ou moins tous les jours. Avec un gros temps d’organisation de la semaine à venir, le dimanche dans la journée (histoire de me mettre un petit coup de stress) et le samedi matin pour donner le rythme au week-end… car oui, j’y note aujourd’hui mes obligation de temps de repos !!
– L’agenda de Pratique de Lisbeth Nemandi aux éditions Danae. C’est une longue histoire et la recherche d’un agenda qui répondrait à mes aspirations de vivre au plus près de la nature, des saisons. Sur ma table de travail à la maison, j’y note les orientations de la journée et mes ressentis.
– et un carnet Leuchtturm 1917. Pour noter, les choses qui m’inspirent, faire des listes, noter des projets et lister des collections.

Serai-je plus organisée cette année ? Est-ce que je le veux vraiment ? m’imposer une organisation, me stresse énormément… mais il faut bien répertorier les événement à venir de la vie, surtout ceux qui ne sont pas forcément très chaleureux et amusants…
Au delà, de cela, j’ai besoin de listes pour suivre mes différentes progressions et ce, surtout dans le travail, et pour rester concentrée.
Au bureau, j’ai également un grand cahier A4, sur lequel, je note toutes les actions à mener dans la semaine sous forme de bullet points (coups de téléphone à passer, personnes à voir, dossiers à rendre ou à compléter) puis par jour, j’indique une mission à accomplir dans la journée… une seule. Mon activité étant propice au zapping et au traitement de situations en urgence, il peut être très facile de procrastiner et de ne mener à bien aucune mission…
Aucune de mes journées n’est véritablement sans « surprises », on crée la stabilité et les repères qu’on peut et ça marche…

Dans les jours qui viennent, je vous propose de retrouver plusieurs articles sur l’usage de ces différents agendas avec pour commencer un retour sur mon expérience toute à la fois heureuse et malheureuse du Bullet Journal.

Passez une belle fin de week-end !