et toujours des carnets… (suite et fin… jusqu’à la prochaine fois…)

Mon quotidien est celui des carnets…


En dehors de l’agenda, vous trouverez toujours dans mon sac au moins deux carnets.
Sur ma table de travail, ils m’accompagnent soit en mode sérieux aux couleurs brunes soit colorés et plus funs… selon les sujets, qu’ils sont censés soutenir…

Pour leur grande majorité, mes carnets sont tous des carnets lignés Moleskine. Ils sont vendus en set de trois, font chacun 80 pages, et ce que j’adore, c’est le fait que les 16 dernières feuilles sont détachables. Comme ils sont en format A5 (13×21 cm), ils entrent parfaitement dans le sac sans être ni trop petits ni trop grands ni trop épais.

Vous y trouverez ainsi mon carnet de suivi alimentaire, dans lequel je note mes repas et mes ressentis. Je vis des moments un peu compliqués avec mon corps et mon poids ces derniers mois et c’est un des conseils que j’ai reçus pour essayer d’avancer et de modifier peu à peu mes habitudes…


Il y a le carnet de notes, celui où je note les choses à ne pas oublier durant la journée, qui contient toutes les notes prises durant les réunions au lycée… et c’est là que je plussoie à l’utilisation des pages détachables, il me permet de partir légère pour mes rendez-vous extérieurs, et de noter en toute sérénité les éléments dont j’ai besoin avant de détacher la page et de l’insérer dans mon cahier de réunion.

Auparavant, j’avais également un carnet d’adresses pour m’y référer et y noter les adresses et numéros de téléphone mais… les smartphone font très bien le travail aujourd’hui… mais c’est un autre problème… combien de numéros de téléphone connaissons-nous encore par cœur ??

Se glisse de temps à autre un autre carnet du même type, dit « mon carnet de blogging ». J’y note ma progression sur ce blog, ma réflexion sur sa migration prochaine sur OVH et son changement de nom. Les choses qui me sont arrivées durant la semaine et qui pourrait faire l’objet d’un article voir de stories ou posts sur les réseaux sociaux… et mon envie de m’orienter vers une newsletter pour partager en petit comité, les photographies à faire (celles pour lesquelles on n’a jamais la bonne luminosité quand on y pense à 19 heures en plein hiver…)… Bref, toutes ces envies de partage pour lesquelles je trouve trop peu de temps…


Ce carnet est le petit frère d’un cahier Moleskine que j’ai commencé en novembre-décembre pour travailler ma reprise des podcasts… qui n’arrive pas… je sais… Ces cahiers dits cahiers de cours sont, eux, vendus par deux. Ce cahier me permet de travailler mes envies pour le blog avec plus de profondeur et de préparer des séries d’articles comme celle-ci. Sa structure a été déstabilisante au début avec ses 5 espaces délimités sur une page mais j’y trouve mon bonheur… Et toutes ces envies qui évoluent, mutent avant de prendre forme (ou pas… pour le moment…)

J’ai quelques carnets beaucoup moins sobres ou sérieux…
En mode plus lumineux, mon carnet mandala est sans doute le mieux tenu, il contient mes notes « de cours » de développement personnel. J’aime la douceur de sa couverture et ces mandalas extrêmement fins que je peux colorier en relisant mes cours.

L’autre petit carnet, cadeau dans un magazine FLOW avec ce si joli soleil et ses nuées d’oiseaux suit mes rituels de lunes.
Il y a aussi dans mon tiroir, un gros carnet noir Leuchtturm 1917., le même que celui de mes bullets journals sauf qu’il est ligné…!! C’est mon livre des saisons. J’y note mes envies, des recettes dans l’esprit des traditions et du rythme des saisons, les évènements à célébrer, des articles qui m’ont touchée et que je veux conserver… A mi-chemin entre le journal intime et le scrapbook. C’est un de mes carnets préférés, parce que sans doute plus proche de toutes mes aspirations.


Je ne vous parlerai pas des milliers d’autres carnets gribouillés puis mis de côté… Des débuts de romans, des nouvelles, des poésies écrites sur des cahiers d’écolier, doucement endormis, sur lesquels je rêve de coucher d’autres mots… Pas assez de toute une vie peut-être…

J’ai longtemps pensé que je n’étais pas une fille à carnets. Mais j’en suis une. Autant l’accepter !!!


En conclusion de cette série d’articles quelles sont vos habitudes en matière d’agenda, d’écriture ou de carnets ? Les lignes qui suivent sont à vous : n’hésitez pas à vous raconter !

Mettre un peu de magie dans son quotidien…

A la découverte de l’agenda de pratique de Lisbeth Nemandi


Aujourd’hui, je poursuis la présentation de mes carnets du quotidien avec un nouvel agenda…
Pour me suivre de façon plus personnelle, j’ai ajouté l’agenda de pratique de Lisbeth Nemandi à mes petites habitudes. Son sous-titre me parle beaucoup plus : « 365 jours pour développer ses capacités créatives et magiques ». Il a rejoint mes petits carnets sur ma table de travail… et y trouve jour après jour une place toute particulière.

Lorsque je l’ai choisi, il me semblait répondre à ce besoin permanent que j’ai de vivre au fil des saisons, de m’y ancrer pour trouver mon rythme, d’accepter les énergies montantes et descendantes… comme je les vivais étant enfant…
Retrouver mon rythme intérieur, tellement lié à celui de la Terre… celui que je nie au quotidien dans mon univers où tout est de plus en plus tourner vers la performance plus que vers le bien-être au travail (celui qu’on nous demande de mesurer justement !!… bref…).

Mais pour celles qui flirtent avec l’ésotérisme c’est surtout un journal d’informations utiles et de suivi de rituels pour les sorcières débutantes ou plus expérimentées… puisqu’il a été créé pour cet univers-là.


Même si je n’ai pas autant de temps que je le souhaiterais à m’y consacrer, cet agenda a été ouvert chaque matin depuis le 1er janvier… Juste après ma séance de yoga ou de méditation et avant que la maison ne s’agite des préparatifs de la journée qui s’annonce, j’y inscris ce temps pour moi, mes sensations et quelques « futilités »…, j’y lis aussi les quelques informations qui pourraient m’être bien utiles si je mettais un peu le nez dans mon jardin de balcon (autrement dit la position et les phases lunaires avec lesquelles je tente cette année de construire mon petit Eden de verdure.)


Cet agenda s’ouvre sur une introduction en forme de mode d’emploi du bullet journal ainsi qu’une documentation sur l’esprit de cet agenda autour des lunaisons, des éléments, de différents courants ésotériques, et sur l’esprit très créatif qui l’anime notamment la volonté de l’auteur que chacun puisse se l’approprier et le transformer à sa guise et selon ses besoins. Ce « gros carnet » n’est qu’un canevas de départ pour laisser libre cours à l’inspiration et à la créativité de son propriétaire. (J’avoue avoir du mal à gribouiller sur un si bel objet…)

L’agenda se divise ensuite en trimestre pour y poser objectifs et bilans. Les mois présentent des calendriers mensuels, des trackers de phases lunaires, d’humeur et de rituels, un espace pour un tirage d‘oracles pour poser les intentions et les influences du mois. Suivent les semainiers en double page dont une vierge (celle où j’inscris mes rituels du matin le plus souvent…). Cela s’accompagne d’un peu de lecture sur des pratiques ou des astuces de sorcière. On y trouve également des propositions de DIY plutôt inspirants.


Ce que je trouve sympathique dans cet agenda et que je n’avais pas noté lors de son achat, c’est le principe d’interactivité qu’a voulu lui insuffler sa créatrice.

Celle-ci nous propose des vidéos, et très certainement des pages supplémentaires à insérer. Vous pouvez la retrouver sur son blog et sur sa chaîne youtube.


J’apprécie énormément ce Bullet Journal “clef en mains” et cette invitation constante à la créativité par le nombre important de pages blanches disponibles pour écrire, dessiner, illustrer au gré des envies et des besoins.

C’est clairement un agenda à utiliser pour son univers personnel, je me vois mal l’alimenter pour mon quotidien. Cela fait un bien fou de se poser finalement juste pour soi et laisser le reste de l’univers s’agiter avant d’y plonger à nouveau…
Merci Lisbeth.

My 2019 de Myagenda365

On continue l’aventure…

J’ai donc commencé l’année avec cet agenda multi-fonctions sous forme de semainier (moi, l’adepte du « une page pour chaque jour » !!).
Instagram m’a fait découvrir ce joli agenda dans le courant de l’année 2018. Je crois que je l’avais aperçu un peu avant mais sans avoir vraiment accroché. Je n’ai pas craqué tout de suite,… j’ai longtemps traîné sur la page de la boutique. Lu attentivement les articles et observé différentes vidéos qui présentaient cet agenda.
Je n’avais pas envie de faire le mouton et de l’acheter pour « faire comme tout le monde ».

Puis l’agenda est arrivé après une longue réflexion sur ce que j’attendais de mon organisation mensuelle et quotidienne et sur la nécessité de ralentir que je me susurrais à l’oreille régulièrement… et à cette occasion, j’ai été ravie de pouvoir soutenir cette entreprise française en achetant cet agenda en papier recyclé (et en vous le recommandant aujourd’hui). Vous pouvez vous aussi trouver les quelques agendas encore disponibles sur la boutique Etsy.

Ce qui m’a séduit dans cet agenda, ce sont, d’abord, ses multiples couleurs – j’ai choisi un joli marron – et sa couverture texturée qui réveille mon toucher chaque fois que je le saisis pour y inscrire quelque chose. C’est comme un signal… une palpitation…
Je le perçois comme un bullet journal pré-imprimé plus que comme un agenda classique, ce qui permet d’aller à l’essentiel et me libère du stress de créer la matrice de mon mois ou de ma semaine. Mais aussi c’est aussi un guide d’organisation, qui aide à replacer certaines tâches à leur juste place.
Pour chaque mois, on trouve un calendrier pour avec une vue d’ensemble du mois, et une double page de to-do list pour organiser son mois, ne pas oublier et déterminer ses objectifs. Je dois dire que pour Janvier « j’ai eu les yeux plus gros que le ventre » : il faudra réduire la voilure en février en poursuivant sur le même thème qui me tient à cœur en ce moment. On y trouve aussi un tracker qui permet de suivre certaines activités.

Puis l’agenda se transforme en semainier avec un espace pour inscrire le focus de la semaine et apprécier une petite phase d’inspiration inscrite en tout petit en bas de la page de gauche. Il y a aussi une petite to do list qui décline celle du plan mensuel élaboré auparavant.

On y trouve des pages d’organisation avec une double page pour l’année complète, un emploi du temps, des pages de développement personnel permettant d’élaborer un bilan de l’année, un projet de vie, des objectifs, une roue de satisfaction, une explication d’un système de gestion des priorités et une proposition d’ateliers à mettre en place chaque mois et des pages thématiques pour noter les anniversaires, les envies, les livres, les films, la gestion du budget, pour rêver et préparer les voyages, noter les contacts, traquer les objectifs, l’humeur…. et des planches d’autocollants…

Pour mon organisation, je trouve que depuis les 15 derniers jours, il se dégage un équilibre entre le boulot, la vie familiale, les choses à faire et les temps que je m’accorde pour mes activités et mes envies. ( à suivre !!)
J’arrive à me tenir à ce temps où je me pose pour visualiser la semaine à venir… C’est généralement le samedi matin lorsque je prépare les menus de la semaine avant de partir au marché et que je retranscris sur le papier les réunions boulot prévues et les temps forts du week-end. J’aimerais pouvoir le rendre aussi génial que certains exemplaires qu’on peut voir sur internet… mais pas de pression…
En tout cas, cet agenda est mon point d’ancrage à chaque instant. Il passe de ma table de travail à la maison à mon sac à main puis à mon bureau, à la table du café où je vais déjeuner avec mes collègues avant de reprendre de chemin inverse… un joli lien de complicité qui se tresse…
Et pourtant, les semaines passent si vite… voilà qu’il est déjà temps de préparer le mois de février…