Des projets pour l’automne… voire l’hiver ! (3) – Bouger !!

Bonjour

On continue ?
La rentrée se conjugue également avec la reprise du sport… non ? pas chez vous ?

Pas de grandes surprises, j’ai repris le chemin du dojo… sagement et pleine de motivation pour cette année. Le quotidien professionnel parfois pesant trouve son exutoire sur le tatami, la recherche technique, la confrontation, le jeu, l’effort…
Mais le karaté, s’il apporte beaucoup à mon équilibre, n’a jamais été réellement suffisant…

Depuis l’année dernière, le yoga fait partie de mon quotidien. Je m’efforce de sortir mon tapis tous les jours. J’en suis à presque quatre semaines sans avoir manqué un seul jour.
Besoin de flexibilité, de réveiller le corps et les muscles… de pratiquer des étirements après les cours de karaté… mais aussi se recentrer sur soi et se préparer pour la journée ou aborder une belle soirée en laissant derrière soi les tracas de l’extérieur.

Mon principal souci pour la pratique du yoga, c’est de trouver un créneau… je n’ai pas de salles près de chez moi qui proposeraient des cours a des horaires qui me conviendraient, même problématique près du travail (mais je n’ai pas trop cherché non plus de ce côté)
Alors ? Comme pour de nombreuses choses Internet et YouTube nous apporte de belles réponses. En tout cas, c’est le médium que j’ai choisi depuis le mois de mai pour pratiquer…

J’ai testé plusieurs chaines en français ou en anglais avec bonheur. J’apprécie de suivre et de choisir des professeurs différents, en fonction de mon humeur et de mes besoins.
Parmi les français, j’apprécie My Sunny Yoga  que j’ai découvert cet été à l’occasion de sa série de vidéo pour l’été… mais aussi Sandra InSoha, Carine Castet et YogaCoaching
Pour les anglophones, c’est plus réduit mais c’est avec elles que j’ai débuté, leurs vidéos en extérieur sont particulièrement vivifiantes… je vous conseillerai notamment Erin Sampson de Five Parks Yoga ou Fightmaster Yoga
Si vous pratiquez avec d’autres chaînes, je suis preneuse ! N’hésitez pas à me les signaler !

Je n’oublie pas la natation, j’ai investi un peu à la fin du printemps. C’est ma sortie du dimanche matin mais j’avoue qu’aujourd’hui, le froid et une petite obligation m’ont retenue à la maison…

J’oubliais également les longues « courses » dans les couloirs des métros et des gares…

Bon dimanche !

Objectifs – Mai 2017

Bonjour,

J’espère que vous allez bien… que le printemps s’installe chez vous… et que vous savez prendre le temps de profiter de chaque instant.

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour les objectifs du mois de mai.
032
Vous noterez qu’il n’y a pas eu d’article concernant les objectifs pour le mois d’avril.
Cela s’explique parce que d’une part le mois de mars a été très chaotique.
J’ai été malade, comme cela ne m’était pas arrivé depuis de nombreuses années. Alors peu d’avancées sur certains objectifs que j’ai repris pour avril.

Puis avril s’est divisé en deux périodes. Tout d’abord quinze jours de décompression en famille « à l’autre bout du monde » durant lesquels le maître mot fut de profiter et de se reconnecter les uns avec les autres (c’est extrêmement rare de nous retrouver juste tous les trois aussi longtemps hors de notre cocon.)
Puis quinze jours, de réadaptation à mon environnement professionnel… et ce ne fut pas une mince affaire !!

Alors sur ces deux mois… ?

1- Approfondir les kata –
La question ne se règle pas en un temps, on travaille, je travaille. Objectif à reprendre pour le mois qui vient et les suivants.

2- Enregistrer (si ce n’est publier) mes podcasts
J’en fais un… en rentrant du Japon, deux autres pourraient être enregistrés d’ici la semaine prochaine

3 – Créer une page des envies de desserts et autres gourmandises à réaliser dans mon Bujo (se motiver pour les réaliser)
Euh… pas fait.

4- Surveiller un peu mieux mon alimentation, faire en sorte qu’elle soit moins acide, plus vivante. Plus à l’écoute de mon corps et de ses besoins.
C’est devenu plus qu’un objectif, une obligation pour me maintenir en bonne santé.Mon organisme a bien plus fait que de me rappeler à l’ordre ces dernières semaines… c’est tout un mode de vie à faire évoluer !!

5- Rentrer les fils de tous mes derniers ouvrages et faire des photos pour illustrer mes futurs articles sur le blog.
Je vous confirme que j’ai beaucoup rentré de fils, que j’ai fait quelques photos et que je n’ai rien publié…

Alors pour le mois de mai que prévoir…

1 – Ralentir
Prendre le temps de prendre du temps pour moi… pour de vrai.

2 – Cultiver mon jardin
Au sens propre, le balcon a besoin de retrouver un peu de verdure, de se mettre en mode printemps… mon projet potager de balcon prend doucement forme…

3 – Reformater ma garde robe
Je ne me sens plus très à l’aise dans ma garde-robe actuelle. J’ai envie qu’elle me ressemble plus. J’ai commencé cette semaine à préparer l’ensemble de mes tenues pour la semaine. Tout est noté sur mon bujo.
J’ai repassé ce dont j’ai besoin dimanche. Tout est net, jusqu’aux accessoires et aux bijoux .
Cela devrait me permettre de voir ce que j’aime porter, ce qu’il me manque… à commencer par des chaussures… à suivre !

4 – Cuisiner
Faire plaisir et me faire plaisir…

5 – Approfondir mes kata
Voir plus haut…
Je ne suis pas certaine de passer mon grade cette année… cela m’ennuie… la tête un peu trop boulot boulot… et des horaires à rallonges qui n’empêche d’aller aux cours…

Je crois qu’on a fait le tour !
On y croit ? (!)

Bonne journée !

S’organiser avec un bullet journal – introduction et inspirations

Bonjour
J’espère que vous allez bien.

Ici, c’est un peu le rush.

Avec les vacances du Loulou, son absence durant 10 jours, j’ai été « un peu » à côté de la plaque durant la première moitié du mois. Et avec le retour de l’ado et la reprise du collège, je suis en mode électro-choc. Comme si j’avais comater tout le temps de son absence…
Gérer le quotidien, le boulot (en mode alternatif burn out / bore out), la maison, l’ado… prendre soin de soi, aussi… mais encore faire des projets et les concrétiser (on a un voyage à préparer si je ne me trompe pas…)

Tout cela demande un peu d’organisation, ne rien oublier, être toujours dans les clous et toujours de bonne humeur…
Depuis quelques mois, j’expérimente le bujo… ou Bullet Journal…il contient -presque- toute ma vie, en tout cas une bonne partie de mes combats quotidiens. Il passe de ma table de travail à la maison à mon bureau et inversement, c’est le fourre tout dans lequel je retrouve tout bien ranger à sa place. Et qui n’indique au quotidien la marche à suivre pour mettre de l’ordre dans mes priorités. Et limiter la procrastination.
Tenir un bujo, s’y tenir… c’est essentiellement l’adapter à ses besoins. Il n’y a pas de recette applicable à tous. En tout cas, nombre de préceptes glanés ça et là, ne s’adaptent pas à mon quotidien professionnel qui est surtout en prospective et extrêmement parasité par des actions à mener en mode zapping (et là, à la longue, si on ne sait pas le gérer, le cerveau bugue !). Mon bullet journal est alors ma bouée de sauvetage ou au mois un phare dans la nuit. Avancer à petits pas mais avancer…
Je ne ferai pas ici un cours sur le bujo idéal car, il n’existe pas ou plutôt parce qu’il n’est pas universel… mon bujo, ne ressemble pas à celui de mes copines et surtout un vrai bujo est vivant toujours en évolution et en mutation…
Mais si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure ou l’approfondir, je vous propose quelques pistes que j’ai suivi ou que je trouve intéressantes à explorer…

Tout d’abord, je vous conseille le livre / e-book de Valérie Debrut « S’organiser avec un Bullet Journal », c’est une mine d’informations sur ce qu’est un bujo, les différentes façons de l’alimenter, des conseils sur la façon de l’adapter à vos besoins et à votre logique de vie… et surtout des références pour aller plus loin.
Il y a aussi des « formations bujo », je pense notamment à l’atelier en ligne de Stéphanie Leschiera. Je ne l’ai pas testé mais je sais que j’ai beaucoup apprécié les ateliers et initiatives en ligne qu’elle a l’habitude de proposer. À voir si cet atelier correspond à vos envies et à vos besoins.

Ensuite et surtout, il y a Instagram et sa communauté bujo qui poursuit souvent l’aventure sous forme de blog.
J’ai appris beaucoup ces dernières semaines avec @adybulletjournal que vous retrouver aussi sur le blog
Mes abonnements inspirants sont :
@bonjournal_
@feebujo
@violette.bujo
@bulletbymalin
@pages2plans
@_intosimple
@journalspiration
@plantosucceed
@honeyrozes

Voici pour ce qui serait un petit article d’introduction…
Il est fort possible que je vous reparle de l’évolution de mon bujo dans les mois qui viennent. Certainement aux fils de l’illustration de divers projets…
Et vous, Bujo ? pas Bujo ?

Bonne journée

Tous les matins… ou presque…

Bonjour,

J’espère que vous allez bien, que le froid qui s’est installé ne vous a pas trop transi et que la pollution et ses conséquences n’ont pas eu trop d’impact sur votre quotidien (moi si… mais c’est une autre histoire)
Alors à quoi ressemblent mes matins de la semaine – pas vraiment différents de ceux du week-end – lorsque le réveil sonne à 6 heures et que je sais que j’ai une heure devant moi avant que tout s’active ?

Je vais vous présenter ma routine telle qu’elle est aujourd’hui puis je reviendrai au fil du temps sur l’évolution de ces routines. Certaines ont, en effet, plus de 10 ans… d’autres sont plus récentes ou ont changé d’horaires…
Si j’ai, comme beaucoup, lu le livre « The Miracle Morning » de Hal ELROD dont j’ai tenté d’appliquer les préceptes, j’en suis en partie revenue… (en partie seulement…)

Notez que cette réflexion ne s’applique qu’à moi et à mon mode de vie.

En effet, d’une certaine façon, je pratique, cette méthode sans en avoir vraiment conscience depuis de nombreuses années. Cependant si je voulais mettre en place durablement l’ensemble des éléments préconisés dans ce livre, je devrais me lever avant 5 heures du matin. Ce que j’ai fait en mars dernier… Après quelques semaines de test, au delà de l’épuisement ressenti en fin de journée, je n’éprouvais plus aucun plaisir à cette routine qui devenait pesante, c’était une contrainte, une obligation finalement… et pour certains aspects, un moment qui pouvait devenir désagréable.
De cette expérience, j’ai retenu des éléments essentiels et surtout mis des mots sur ce qui me faisait me lever si tôt depuis toutes ces années. 

Lorsque je vivais chez mes parents ou lorsque je vivais seule, c’était l’instant des moments privilégiés… le jour qui se lève est un perpétuel ravissement même en plein brouillard (durant mon dernier séjour chez mes parents, ils m’ont surpris à la fenêtre du salon en train de regarder le paysage et la ville qui se réveillait), et surtout le temps du petit déjeuner n’est pas optionnel…

Avec la naissance de mon fils, et sa suractivité matinale, il y a eu des matins pesants avec des réveils à 4 heures du matin. Quand il a pu s’exprimer, il nous a fait comprendre 
1- que dormir ne sert à rien 
2- qu’il y a trop de choses à faire et à découvrir pour s’encombrer de choses inutiles comme le sommeil. (Si seulement !)

Chaque matin…, je me préserve une petite heure pour réaliser des choses importantes -pour moi- qui me permettent d’affronter la journée avec le plus d’énergie et de sérénité possible. La meilleure des leçons étant qu’il ne faut pas que nos routines soient des contraintes… que ce soient toujours des plaisirs.
Donc… le réveil sonne. 

Selon les jours, j’ai émergé avant… ce sont des chants d’oiseaux dont le volume monte progressivement… pour éviter de trop sursauter et pour permettre à mon compagnon qui se lève 1h30 plus tard de continuer à se reposer (ça ne marche pas à tous les coups)
Debout, plus ou moins difficilement.

Méditation, actuellement, c’est 20 minutes (je préfère un format de 15 ou 30 minutes… mais en ce moment c’est 20 minutes)
Yoga (entre 15 et 30 minutes)
Préparation du petit déjeuner (10 minutes)
Douche, habillage, maquillage (15 minutes)
Petit déjeuner et discussion avec mon fils (30 minutes)
Départ pour le travail (on est obligé ?)
Transport-lecture , transport-tricot, transport-papote, transport-rêveries (30 minutes, les jours fastes – en général 50 minutes)

Arrivée au bureau… et une autre vie commence… (avec un café et un point sur les activités de la journée…)

Voici donc mon quotidien… et vous, comment s’articulent vos routines du matin ?

Passez une belle journée…

Métro Boulot Dodo ?

Bonjour !

Metro boulot dodo, vous connaissez ?Cette expression, cette mécanique routinière qui nous met jour après jour en pilote automatique… où chaque jour devient peu à peu presque identique au suivant et où tout devient machinal.
Cette situation, nous la vivons tous avec plus ou moins d’intensité, plus ou moins de conscience de cet état de fait.
Pour moi, c’est très souvent un sentiment lancinant qui me donne l’impression que le temps passe à toute vitesse. 

A peine levée déjà couchée… où est passée ma journée ? L’impression d’être toujours dans l’urgence…Métro boulot dodo… ces routines qui nous bercent et qui, peu à peu, nous pèsent.

Un ami me disait que plus le temps passait, à savoir, plus il vieillissait plus il lui semblait que le temps passait de plus en plus vite. Un autre que le moindre tracas du quotidien lui pesait qu’il n’avait plus de temps à lui…
Mes routines sont semblables aux leurs, on a ce même rythme, les mêmes horaires ou presque.
Mes semaines passent vite, il y a des énervements, des râleries, des soucis mais elles sont denses de choses accomplies pour ma famille, ma maison, mon travail, mes collaborateurs, et pour moi… 
Je n’accomplis pas tout ce que je souhaiterais réaliser mais je n’ai plus ce sentiment de courir après le temps… juste celui que chaque chose que l’on souhaite faire prend un certain temps et qu’on doit accepter que nos journées ne fassent que 24 heures… (hélas !)

Depuis quelques mois, je travaille à me reconnecter… avec moi-même, avec mes proches, avec mon environnement…
Dans les semaines qui viennent, je vous propose de vous parler de mes routines. De ce qui les à motiver, de leurs évolutions voir de leur avenir, de mes errances, de mes ras-le-bols… de mes hésitations.

Et si on commençait par mes routines du matin ? Celles qui me mettent en mouvement… me donnent le sourire et rendent certaines journées moins pénibles.

A très bientôt…
Belle soirée vous !!