Bilan 2018


Bonjour,

Je me suis longuement posée la question de ce bilan.
Dans un premier temps, en me posant la question du devenir de ce blog. Garder, fermer, supprimer. Puis dans un second temps, après avoir opté pour une survie – temporaire -, sur la question de sa forme car j’avais commencé à le rédiger comme un podcast… avant de revenir à ce que j’aime le plus, écrire et partager…

Il est cependant difficile pour de faire un bilan de cette année qui fût particulièrement éprouvante dans sa dernière partie et me fera commencer la nouvelle année avec difficulté et beaucoup d’interrogations sur ma santé et la gestion de mon stress…

2018… une année charnière sur le plan professionnel… première année officielle en tant que manager.
Une sortie de zone de confort parfois violente mais instructive. Des errements, des erreurs. Mille apprentissages et bien plus encore à venir… mais une explosion en vol, trop plein d’émotions et de ressentis dans un environnement qui avait oublié de me rappeler que la personne à préserver en premier c’était moi… alors je me relève en douceur et en conscience pour mettre en œuvre de nouvelles stratégies qui me préservent et maintiennent mon efficacité… 2018, ce sont des défis relevés et des projets aboutis – pas toujours au rythme que j’espérais… et de belles satisfactions…

2018, sur le plan familial, c’est le resserrement des liens. Ce besoin de retourner aux fondamentaux et de renouer avec ceux qui nous sont chers.
Des vacances juste tous les trois durant trois semaines, ce fut un véritable luxe… et surtout un week-end de folie à onze à visiter Paris cet automne.
Le temps des complicités partagées, le bonheur des fratries qui s’entendent… la joie de faire plaisir les uns aux autres et de partager.

L’ado qui entre au lycée, qui s’affirme et qui regarde effaré le comportement de certains autres ados vis à vis de leurs parents.
J’ai une crème à la maison !! Qui bougonne, grogne, ronchonne… un ado mais une crème de gentillesse et d’attention au quotidien.

2018, la fin de la recherche de la perfection ?
C’est peut-être ainsi que je pourrais analyser cette année et les leçons qu’elle m’a apprise – et qu’il conviendrait de ne pas oublier. L’année de l’apprentissage ou du réapprentissage de la pleine conscience, pour lutter contre toutes les pressions que je m’impose. Méditation et yoga au quotidien ou presque… avant la grosse fatigue.
C’est l’année de la prise de poids +7kg en un an, mais je m’en fiche un peu pour le moment. Un problème à la fois…
J’ai découvert la mode du batchcooking qui m’a aidée à faire évoluer mes menus avec plus ou moins de réussite…
J’ai renoué avec plusieurs passions : l’herboristerie, les huiles essentielles ont refait leur apparition dans mon quotidien et je m’initie à la lithothérapie (il a des cristaux un peu partout dans la maison ces derniers temps !!)
J’ai surtout appris que rien n’était plus urgent et plus précieux que de prendre soin de moi, de mon corps et de mes émotions… je ne me suis pas toujours respectée sur ce point de vue cette nnée.

Ce qui est certain, c’est que j’apprécie et que j’aspire à vivre au rythme des saisons et de la nature même – et surtout – dans mon environnement hyper urbanisé trop souvent en manque de repères.

Si on parlait de créativité !

Cela pourra vous paraître étrange mais la créativité a été une très grosse source de stress cette année. Trop de pression, trop de projets et pas assez de temps. Et la quadrature du cercle pour faire entrer le cumul de 72 heures d’activités dans une journée de 24 heures… à croire que j’étais la seule à ne pas voir que c’était humainement impossible !!

J’ai eu le grand plaisir de pouvoir écouter les formidables podcasts de Sophie Roux « Creative-LifeStyle » et d’y trouver force et inspiration pour me réconcilier avec ma créativité… mais surtout de trouver l’énergie pour remettre ces temps de créativité à leurs justes places dans mon quotidien et dans mon espace personnel. Grâce à cette belle âme, j’ai repris le coloriage comme activité créative, et retrouver l’envie de vous retrouver à travers l’écriture et ce blog.

Si on fait un point productif de 2018.
Il y a eu pas mal de tricot !
Beaucoup de chaussettes… des paires en laine auto-rayante ! Pas de chaussette solitaire !! Mais sans talons !! Nul n’est parfait !

De grosses pièces : pulls et gilets avec un désigner phare en Joji Locatelli…
* I see spring de Joji Locatelli
* Granito de Joji Locatelli
* The Weekender d’Andrea Mowry
* un bonnet Winter in August de Lili Comme Tout
* Suburban Wrap de Joji Locatelli
* Rachel de Josée Paquin
* Fading Point de Joji Locatelli
* Yasen de Marie Amélie Design (test knit)
* Otto de Paule TB (test knit)

Et je finis l’année avec le Like a Cloud de Joji Locatelli… un peu mono maniaque cette année.

J’avais souhaité en 2018 devenir une pro de la couture… on remettra ça pour une autre fois !! J’ai cependant réalisé quelques pièces dont je suis assez fière en ajoutant à mon dressing d’été deux robes : une Xerea dress de Pauline Alice en mode toile portable et une robe en double gaze issue d’un kit de la Chouette !! Et deux jupes issues des patrons de Nanoo avec une Bibiana skirt en wax et une Mimi skirt du kit proposé cet été en tissu Atelier Brunette.
On passera sous silence quelques autres velléités… mais ce fut un plaisir de trouver du temps pour coudre cet été.

Ces deux activités m’ont conduit à de profondes réflexions sur mon dressing et sur ma relation à mon corps. Réflexion toujours en cours mais qui me conduit aujourd’hui à privilégier le plaisir d’apprendre de nouvelles techniques plus que de courir après la réalisation d’un dressing totalement homemade pour les années qui viennent.

L’année 2018 s’achève sur de nouvelles envies et de nouveaux défis et j’espère bien vous emmener avec moi défricher de nouveaux terrains de jeux…

A très bientôt sur les chemins de 2019

Season’s Promise – Episode 1

Bonjour,

Aujourd’hui… je me fais peur !
IMG_3326
Voici mon premier petit podcast officiel…
Il s’agit juste d’une petite présentation de ce que je me propose de partager avec vous.
Rien n’est parfait, rien n’est figé.

Erratum : un peu de stress, trop d’émotions et je me suis trompée dans la date d’ouverture de la billetterie de l’Edinburgh Yarn Festival (ça commence bien !!)
C’est aujourd’hui ! Samedi 31 octobre à 15 heures (heure de Paris)!!

Bonne Journée !