Qui sème me suive !!

C’est le slogan du kit de semis de la Box à planter !


Lorsque j’ai lu la newsletter qui présentait ce kit, je me suis dit « trop génial ! ». Puis, je me suis posée la question de savoir si j’en avais vraiment besoin. C’est vrai, on est tellement bien accompagné par l’équipe qui gère la boutique et le site que la question est tout de même un peu légitime. Puis comme je n’arrivais pas à trouver les produits conseillés pour bien réussir semis, je me suis promis de l’acheter au printemps et de me laisser guider.


On y trouve

De la terre alluviale noire,
du lombricompost,
de la perlite et de la vermiculite
30 godets biodégradables
un calendrier des semis
des étiquettes pour les semis
un sachet de graines surprise
et le guide d’utilisation


Lorsque j’ai reçu mon colis, je l’ai trouvé très grand !! en comparaison de la box d’abonnement.

Le guide – à lire dans sa totalité avant de se lancer, c’est toujours mieux – présente les étapes à suivre en images, comment préparer son mélange pour semis avec la terre alluviale noire,le lombricompost,la perlite et la vermiculite, les semis en intérieur en godets et en caissettes, les techniques de semis, les « secrets » pour faire germer les graines, la réalisation de minis serres et enfin le repiquage !!


Et maintenant… il n’y a plus qu’à… attendre…

Revenir au jardin

Bonjour

Avec les températures bien printanières des derniers jours de février, je n’avais qu’une envie : aller donner un peu de vie sur mon balcon, gratter la terre et planter quelques graines.


J’ai donc pris le temps de réfléchir à mes envies, sorti papier et crayons pour préparer un plan d’action. Plan d’action sur lequel je suis revenue vingt fois depuis !!

Cette année, j’ai envie d’un jardin de balcon mêlant fleurs et potager.

Un travail à mener en serpentant autour des géraniums qui commencent à prendre sérieusement leur aise depuis l’année dernière. Mais ça me fait un plaisir fou de les voir en si grande forme et j’ai hâte de les voir fleurir.

J’ai sorti devant moi la dernière box de la box à planter. La fameuse « Viva Mexico ! » si inspirante… Et les graines des box précédentes, pour commencer à réfléchir à la mise en place de ce nouvel univers.


Nous sommes exposés nord-est/nord-ouest. Gérer la luminosité est un des défis importants de la mise en place de ce jardin. Certes, on ne meure pas de chaud durant l’été et les plantes sont plus à l’abri des brûlures du soleil au zénith. Mais la croissance des plants est toujours incertaine, en tout cas, ralentie en comparaison de ceux qui seraient réchauffer régulièrement par le soleil.

Bref, il faut tenter d’optimiser !!

J’ai donc commencé à préparer sérieusement mon plan de travail. Vous retrouverez sur ce dessin la physionomie de mon balcon tel que j’envisage de le faire évoluer. Et l’exposition qui n’est pas forcément la plus facile, impose de prendre en compte les particularités de chaque plante pour lui offrir le maximum de possibilités de développement sans que l’esthétisme en pâtisse… Je dis cela mais je suis une incorrigible bordélique et le balcon finit toujours par ressembler à du n’importe quoi… (de la difficulté de vivre avec de trop grandes espérances… et de tenter de gérer 4 petits mètres carrés comme si j’en avais 10 !!)


Commençons donc par lister mes envies… pardon, mes variétés ! et les placer dans les différents pots et bacs… Mais avant il faut composer avec l’existant et le persistant… À savoir 8 géraniums éparpillés dans les différentes compositions l’année dernière et qui sont susceptibles de faire de l’ombre à de jeunes pousses et c’est sans compter avec la nature qui reprend ses droits dans certaines jardinières… avec bonheur, certes… mais qui modifie aussi certains plans…

Le soleil est l’enjeu d’importance. Il faut placer les plantes qui ont besoin de soleil dans les zones les plus ensoleillées et veiller à ce que les plants plus grands ne fassent pas de l’ombre aux plus petits. Pour moi, cela se résume à l’épineux problème de « où est-ce que je plante mes plants de tomates ?  »

Il faudrait aussi penser à optimiser la relation des plantes entre elles et faire les bonnes associations. Certaines ne sont pas très compatibles… (c’est ma phobie dès que je tente d’acclimater les aromatiques !)

Cette année, j’ai envie de jongler entre les légumes feuilles et racines, car pour le moment j’ai été plutôt en mode « pot – monoculture ».

Le blog de « la box à planter » propose une petite liste d’association pour ne pas se tromper que je vous retranscris ici :

  • ail, oignon, échalote avec laitue, tomate, carotte
  • les trois soeurs : maïs-haricot-courge
  • carotte avec laitue et poireaux
  • radis avec tomate, laitue, carotte
  • laitue avec radis, fraisier, pois, carotte
  • tomate avec persil, basilic, œillet d’Inde

A ne pas faire

  • radis avec courge(tte) et choux
  • différentes variétés de choux entre eux
  • pommes de terre avec les courges, concombres, aubergines
  • tomate avec betterave, choux, haricots

Les fleurs qu’on peut toujours associer avec les légumes

  • la capucine
  • l’œillet d’inde

J’avoue que je n’arrive pas particulièrement à visualiser cela chez moi mais je me vois bien associer légumes et fleurs d’autant que j’adore les capucines… et que les œillets d’Inde se reproduisent comme de la mauvaise herbe dans mes pots !


La liste de mes envies

1/ les fleurs : Pré-existants des géraniums (pas de nouveaux achats), un rosier, quelques myosotis. J’ai fait un achat inconsidéré la semaine dernière en craquant pour un mimosa… (pour le moment il à l’air de bien se plaire. Et donne une vraie touche de printemps à mon petit univers.) Investissement envisagé d’une clématite. Et j’ai des envies de cosmos et de pavots. Et le fleuriste vend des mimosas.

2/ le potager : pré-existants des fraisiers pas en super forme en ce moment, deux jardinières où le mesclun crétois reprend.

3/ les aromatiques : thym, romain et cerfeuil se développent. D’ailleurs le cerfeuil est allé se ressemer dans d’autres pots…


et voici le plan de mon – peut-être – futur jardin de balcon :
On y trouvera des tomates variétés « miel du mexique », des poivrons Tequila Sunrise et un plan d’aubergine.

Côté légume racines, je suis une inconditionnelle des radis (Cherry Belle qui me restent de l’année dernière) des carotte et du chou rave. Belle part aux légumes feuilles : épinard Matador pour leur jolie couleur d’abord (on verra pour le goût ensuite…). On continue avec des mélanges de salades qui ont un joli succès tant à la maison que sur le balcon.

Pois sweet horizon pour un peu de grimpant. Le céleri à couper me laisse un super souvenir d’il y a deux ans, participation à mes soupes d’automne et d’hiver. C’est mon incontournable pour les années à venir… et le brocoli que j’ai envie de retenter dans de meilleures conditions.


La sauge est ma grande espérance de cette année. Je n’en ai jamais cultivé jusqu’à présent. Les autres aromatiques seront de nouveau tentées car, je n’ai pas eu de belles réussites ces dernières années. Go sur la menthe, le basilic, la ciboulette, la coriandre, l’origan et le persil, encore une fois…

Les fleurs… L’envie d’une clématite est toujours très persistante et dans mes jardinières, mes envies sont simples : oeillets d’inde (finalement incontournables), des capucines, des pois de senteurs… à voir si je trouve des pavots et des cosmos qui me rappellent mon jardin japonais…

Et chez vous, comment se porte votre jardin ? Quelles sont les graines que vous planterez cette année ?

Au jardin – Préparer l’automne

Bonjour,

Partir en vacances, c’est laisser le jardin de balcon en déshérence sur une longue période. Et même en protégeant et en cajolant ses plantes, on court un risque important de se retrouver bien déçu en rentrant.

Cette année, partant en juillet, j’avais récolté avant de partir. Il ne restait sur le balcon que les plants de tomates qui avaient une alimentation en eau que j’espérais correcte pour les trois semaines. Je savais que j’allais perdre les fleurs si il faisait trop chaud et effectivement n’ont survécu que les géraniums.

Le rosier faisait grise mine à mon retour mais après l’avoir taillé (ça que je n’avais pas fait avant de partir – peut-être une bonne chose, je ne sais pas), il est bien reparti et j’attends de petits boutons de rose pour très bientôt.

Les fraisiers en pleine production ont été confiés aux voisins et redémarrent aujourd’hui pour une nouvelle récolte.

Par contre, adieu céleri et brocolis qui étaient déjà mal en point avant le départ.

Bref, le week-end dernier, j’avais devant moi cinq jardinières et quatre pots à préparer pour l’automne. Avec surtout objectif de redonner vie au balcon.

Un premier pot a accueilli quelques graines de céleri pour les soupes de l’hiver.

J’ai planté des radis de deux variétés dans un pot et dans une jardinière (qui accueille également plusieurs sortes de basilic – on va voir ce que ça donne en extérieur car en semis à l’intérieur, il ne se passe jamais rien…)

Un autre pot devrait voir apparaître navets et carottes. Et dans le dernier, j’avais prévu d’en faire un pot de menthe réglisse mais j’y ai aussi semé toutes les graines de mélisse citronnée par erreur. Croisons les doigts que tout pousse bien et que je puisse récupérer des graines pour de prochaines saisons.

Deux autres jardinières accueillent du mesclun crétois de la Box de printemps de la Box à planter. J’avais prévu de planter les différentes variétés de jeunes pousses de la Box d’été mais j’ai cédé à la facilité avec le mélange. On avisera après les premières récoltes…

La plus grande des jardinières a rencontré mon envie de fleurs. Au programme, de la camomille, des centaurées et de la bourrache. On verra si tout ce petit monde s’entend bien…

Restent une jardinière et quels petits pots que j’ai bien envie de transformer en jardinet aromatique ce dimanche.

Par contre je n’ai pas touché au grand bac où poussent les pieds de tomates cerises et quels pieds de géraniums. La récolte ne devrait pas trop tarder, les tomates prennent de la couleur. Et les géraniums refont des feuilles.

A peine quelques jours, après ces plantations, on a déjà de la compagnie… (oui, je suis surexcitée !!)

Et vous ? Comment gérez-vous les vacances loin de vos plantes ? Que préparez-vous pour cet automne ?

A très bientôt